Survol... un monde de perroquets


par Johanne Vaillancourt

Depuis longtemps, les perroquets sont reconnus pour leur tempérament vif, rapidement variable et surtout, si imprévisible. Certaines espèces plus que d’autres, telles les gris d’Afrique et la famille des amazones, entretiennent avec brio le mythe du perroquet irritable. Si parfois votre perroquet semble vouloir vous rendre dingue, dites-vous que celui qui exacerbe le plus la patience de l’autre, dans bien des cas, ne sera pas l’oiseau!

Les perroquets sont des animaux qu'on dit "domestiques", mais qui, dans les faits, ne sont pas du tout domestiqués, loin s’en faut…. Ce sont des animaux de complexion sauvage, et ceux d’élevage qu'on nous propose comme animal de compagnie, sont physiquement, psychologiquement et génétiquement pareils à leurs congénères qui vivent dans la nature, identiques à leurs ancêtres. En effet, la plupart des perroquets vivant dans nos maisons ne sont que de première, deuxième ou parfois, de troisième génération à évoluer en captivité. Donc, nos perroquets de compagnie sont des animaux sauvages qui auront à être socialisés par des humains pour apprendre à vivre en compagnie de ces derniers.

De ce seul fait, le perroquet dit "domestique" ne sait pas être un bon animal de compagnie. Il ne peut qu’interagir avec les humains et les autres animaux de la maisonnée comme il l’aurait fait dans son habitat avec ses congénères et il tente, au meilleur de lui-même, de vous faire comprendre la vie de son propre point de vue.

Il est passablement difficile pour un perroquet de s’adapter à la vie en captivité. Il ne comprend pas la plupart de ces codes que tente de lui inculquer son groupe artificiel, et les membres de ce dernier, souvent novices, manquent sérieusement de compétence en ce qui concerne les attitudes et/ou les besoins de leur compagnon ailé. Naître et vivre dans un monde où on est pratiquement méconnu, qui nous crée un public qui a des attentes irréalistes à notre sujet… voilà ce qui attend la majorité des perroquets destinés à vivre avec les humains!

L’intelligence et les émotions du perroquet sont en plusieurs points semblables aux nôtres, par contre, elles ont évolué en fonction des besoins de l’habitat de cet oiseau et ne sont en aucun point adaptées à la vie en captivité en compagnie de l’humain.

Dans son livre "The human nature of bird"(1), Barber en arrive à la conclusion que les comportements des perroquets peuvent ressembler sur plusieurs points à ceux des humains, et ce, plus que n’importe quel scientifique n’oserait jamais l’imaginer ou l'affirmer... même tout bas…

En premier lieu, le perroquet fait partie des rares animaux qui choisissent leur compagnon et qui pratiquent la monogamie. Quoique quelques incartades à saveur sexuelle aient été observées, il est la plupart du temps assidu envers son compagnon. Les perroquets prennent soin l’un de l’autre, s’accouplent de façon érotique, choisissent minutieusement leur "logis" afin d’y élever et protéger leurs petits. Ce sont des parents attentifs et constants qui serviront de modèles à leur progéniture pendant une longue période, jusqu’à la totale indépendance de ces derniers.

Les habiletés

Le perroquet est un animal très particulier. De récentes recherches concernant l’instinct ont curieusement démontré plusieurs comportements chez le perroquet qui, croyait-on, ne caractérisaient que l’humain, tels la marche bipède, parler et rire. De plus, le perroquet est capable d’abstractions et peut même en identifier et les nommer: couleurs, textures, formes, nombres, etc. Il sait faire preuve d’appréciation, que ce soit de la musique, de jeux, de nourriture, d’interactions, etc., et démontre aussi une grande créativité dans l’élaboration de nouveaux mots ou jeux. Il sait composer ses propres œuvres musicales, paroles et mélodies.

Trop beau pour être vrai? Laissez-moi ajouter encore que le perroquet sait faire montre de discernement, de jugement et de perspicacité face à une situation donnée et fait preuve de réflexion devant des travaux conceptuels associés à des habiletés cognitives complexes et, pourquoi pas, utiliser des outils si la situation le demande.

Ces comportements sont tous présents chez notre perroquet…

Ne croyez-vous pas qu'il mérite un peu de notre respect?

 

 

© Johanne Vaillancourt 1999-2009
(1) T.X. Barber, The human nature of bird, Scientific discovery with startling implications,
Penguin books, 1993-1994

Photos
Arianne, cacatua moluccensis, Christine Cadoux
Victor, ara ararauna et Séraphin, ara chloroptera, Fred Faure
Elmo, ara macao, CAJV





 

Copyright © CAJV et/ou auteurs des textes
1996 à 2016
Tous droits réservés

Conditions d'utilisation / reproduction des textes