Version anglaise

 

L'alimentation de son perroquet

par Johanne Vaillancourt

 

 

 

 

Panier d'alimentation du perroquet

Les carences nutritionnelles sont encore, au début de ce millénaire, avec le manque d’hygiène et les stress psychologiques, les plus grandes causes de maladies et/ou de morts prématurées chez nos perroquets "domestiques". La malnutrition est un tueur silencieux qui œuvre lentement, quotidiennement. Des mois, même des années de diète pauvre ou inadéquate peuvent hypothéquer la santé de l’oiseau pour toujours. Les carences nutritionnelles sont la cause d’une vaste variété de maladies, du plumage terne au picage chronique, des pathologies telles que les infections du système respiratoire et surtout, une grande faiblesse du système immunitaire rendant l’oiseau plus sensible aux infections, bactéries et virus ainsi que tous les problèmes reliés à la reproduction.

Ces genres de maladies sont créés par la domestication... par l’homme et il n’y a que ce dernier pour remédier à la situation. Le perroquet est totalement à la merci de son humain..! S'imaginer que les moulées (extrudés) ou les mélanges de graines peuvent être suffisants pour remplir les besoins nutritionnels de vos oiseaux relève de la pensée magique. Plusieurs personnes (très) mal informées ne nourrissent leurs perroquets qu’avec ce qu’ils retrouvent dans les animaleries, et trop souvent, ces nourritures sont vendues comme aliments complets. Bien que la plupart des moulées ou mélanges de graines vendus sur le marché soient de très bonne qualité, en aucun cas il ne faut considérer ces aliments de base comme étant des aliments complets. Comme le dit si bien Sally Blanchard: "Asking a clerk at a pet super-store how to feed your parrot is like asking the bag boy at the grocery store how to feed your children" qui se traduit par: "demander au commis d’une super animalerie comment bien nourrir son oiseau revient à demander au garçon d’emballage à l’épicerie comment bien nourrir ses enfants...!" (Pet Bird report no.26).

Voici donc un petit guide alimentaire pour amoureux de perroquets avisés:


Général

Perroquet qui mange un peu de viande et os.

  • Donner de la nourriture fraîche tous les jours (cela va de soi).

  • L’eau doit être changée deux (2) fois par jour ou plus (détail pour certains, primordial pour le perroquet).

  • Bien laver (avec une brosse) les fruits et les légumes afin d’enlever tout résidu chimique (insecticides, pesticides). Vous pouvez laver vos fruits et légumes avec une solution de 2 cuillères à table de vinaigre de cidre de pomme organique pour 4 litres d’eau. Y faire tremper les fruits et légumes 5 minutes, puis rincer.

  • Ne pas laisser d’aliments périssables trop longtemps à la portée de votre oiseau.

  • Les vieilles graines perdent un haut pourcentage de vitamines C et E.

  • Il est important de donner des aliments riches en vitamine A et D3 et en calcium.

  • Assurez-vous de la fraîcheur des aliments que vous offrez à votre perroquet. Ne lui donnez pas à manger ce que vous n’oseriez manger vous-même.

  • Nourriture chaude : soupe, gruau, "Pablum", crème de tomate, etc. Pas plus de 106 à 108°F. (41-42°C).

  • Faites attention aux aliments cuits au micro-ondes (hot spots).

  • Ne jamais donner d’aliments provenant de votre bouche à votre perroquet.

 

La moulée / extrudés / croquettes

Nourriture de base qui satisfait certains besoins alimentaires de certaines espèces de perroquets, mais qui se doit d’être complétée par toutes les catégories d’aliments du Guide alimentaire.

Pour:

  • Moins de saletés, plus propre d’utilisation.

  • Ne requiers pas d’ajout de supplément vitaminé.

Contre:

  • Nourriture ennuyeuse pour la majorité des psittacidés (rien à ouvrir).

  • Plusieurs perroquets refusent d’en manger.

  • Recherches jeunes et incomplètes sur l'alimentation des perroquets.

  • Déficiences alimentaires remarquées chez certains oiseaux nourris exclusivement de moulée (sans complément de fruits, légumes, etc.).

  • Il est important de surveiller la date de péremption sur l’emballage.

  • Il peut se développer des bactéries si la moulée est souillée (eau, fèces).

  • Il y a maintenant sur le marché des moulées formulées spécifiquement pour chaque espèce.

  • Avitaminose et hypervitaminose (selon la qualité) courantes. Ne pas offrir de supplément vitaminé à un perroquet qui est sur une diète de moulée. Peut entraîner une hypervitaminose (intoxication aux vitamines).

 

Les mélanges de graines

Perroquet qui joue avec ses graines.

Mélanges commerciaux pour perroquets (tournesol, carthame, millet, graines de citrouille, maïs, alpiste, sarrasin, blé, avoine, sésame, etc.).

  • Les graines ne doivent pas composer plus de 35% de la diète du perroquet. Elles sont pauvres en vitamines et calcium, riches en gras. Les oiseaux nourris exclusivement aux graines s’exposent à de graves carences alimentaires (voir vitamines et minéraux). Les graines doivent être complétées par une diète diversifiée: fruits, légumes, etc.

  • Les graines doivent être fraîches (la germination peut en garantir la fraîcheur).

  • N’entreposez pas les graines dans un endroit humide (moisissures).

  • Faites germer des graines. Les perroquets adorent ça et la germination augmente leur teneur en vitamines.

  • Vérifiez toujours les augets de nourriture contenant des graines. Parfois ils peuvent sembler pleins et n’être remplis que de cosses vides.

  • Les psittacidés adorent les travaux minutieux avec leur bec. Ouvrir et décortiquer les graines sont des plaisirs que la moulée ne procure pas.

  • Les graines doivent toujours être propres, sèches, dépoussiérées et dépourvues de moisissures. Elles doivent être conservées dans un endroit sec et frais.

 

Les fruits séchés

Les perroquets les adorent!

 

Légumineuses

Excellentes sources de protéines végétales. Les perroquets les préfèrent ‘al dente’.

Les pâtes

Perroquet ara nourri à la cuillère.

Le délice de tous les perroquets... avec la sauce naturellement!

 

Les œufs

Une à deux fois par semaine, cuits et servis avec la coquille cuite aussi. N’oubliez pas de varier la forme de présentation (brouillés, à la coque...).

 

Les viandes et volailles

Bien cuites, sans gras. Les os fournissent une bonne source de calcium.

 

Les noix

Riches en gras, en amino-acides, en minéraux et en protéines. À offrir en quantité raisonnable. Laissez les oiseaux les décortiquer eux-mêmes si possible (tout dépendant de la taille du bec de votre perroquet). Noix de Grenoble, arachides, avelines, amandes (riches en calcium), pacanes, noix de pin (les conserver au réfrigérateur), pistaches (riches en vitamine A et en fer), noix du Brésil, noix de coco, noix de palme, noix de macadam, etc. Les amandes et les pistaches sont les meilleurs choix santé.

 

Les vers de farine

Roulés dans les vitamines, un délice pour les oiseaux!

 

Les produits laitiers

Fromage pasteurisé, yaourt (pas de lait ou de fromage de lait cru).

 

Les céréales

Riz, couscous, blé bulghur, orge, etc. Les perroquets en raffolent!

La nourriture de table

Ara et nourriture de table.

Pas les restes de table...! Les mêmes aliments qui se retrouvent dans votre assiette. Naturellement, il serait souhaitable que vous ne soyez pas trop "junk food".
La clé d’une bonne alimentation est la variété!

 

Suppléments vitaminés

En poudre de préférence. Les suppléments vitaminés de type soluble dans l’eau ne sont pas recommandés, car ils sont pauvres en vitamines liposolubles (les précieuses vitamines A et D entre autres), dépérissent rapidement et deviennent un terrain de prédilection pour la croissance des bactéries.

Ne pas mettre de suppléments vitaminés dans l’eau des perroquets

Amazone mange une tomate.

  • La vitamine A (une des plus importantes pour les oiseaux) s’oxyde en 15 minutes au contact de l’eau (de même que toutes les vitamines liposolubles). En plus, les vitamines ajoutées à l’eau encouragent les bactéries à se multiplier, ce qui dégage une odeur vraiment nauséabonde.

  • Goût désagréable de l’eau.

  • Souille l’eau très rapidement (bouillon de bactéries).

  • N’achetez que la quantité de vitamines que vous pourrez utiliser en 6 mois.

  • Passé ce laps de temps, les vitamines perdent en force et leur potentiel, surtout si elles sont exposées à l’air.

Il est important de demander l’avis d’un vétérinaire avant d’offrir un supplément vitaminé à son perroquet. Il n’est plus rare maintenant de voir un oiseau souffrir d’hypervitaminose (intoxication due à la trop grande absorption de vitamines).

 

Os de seiche, blocs minéraux

Bloc minéral pour perroquet.

Bonne source de calcium pour les perroquets, mais non nécessaire.

 

Blocs d’iode pour les perruches

Bloc d'iode pour perruche.

Il est important de suppléer les petites perruches ondulées avec un bloc d’iode (disponible en animalerie et peu coûteux) ou un supplément d’iode (disponible chez le vétérinaire) afin d’éviter un problème trop répandu : l’hypothyroïdie (goitre de la perruche) causée par la déficience en iode.

 

Articles connexes
À bonne bectance... bon perroquet
Les extrudés vus par les perroquets

 

 

©Johanne Vaillancourt 2005

Photos
Gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), Catherine Chenail
Pablo, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), CAJV
Kally, gris d'Afrique (psittacus erithacus erithacus), Guylaine Turgeon
Quita, ara bleu et or (ara ararauna), CAJV
Elmo, ara Macao (ara macao), CAJV
Chopin, amazone à front bleu (amazona aestiva), Christine Michaud





 

Copyright © CAJV et/ou auteurs des textes
1996 à 2016
Tous droits réservés

Conditions d'utilisation / reproduction des textes